Faire évoluer sa posture professionnelle en situation interculturelle

« J’accompagne Madame M depuis quelques mois. Elle est réfugiée tibétaine. Elle se présente un début d’après midi alors que nous n’avons pas de rendez-vous prévu. La matinée a été intense, j’ai pris du retard sur mon travail et d’autres rendez-vous. Je pense qu’elle a une urgence et j’appréhende un peu ce qu’elle va me demander. J’accepte néanmoins de la recevoir. En pénétrant dans le bureau, elle sort un paquet cadeau de son sac. Elle veut me l’offrir parce que Noël approche et que nous n’avons pas de rendez-vous avant janvier ! C’est une très belle écharpe tissée à la main…Je suis profondément mal à l’aise, parce que je sais qu’elle a très peu de moyens et que je ne peux pas accepter de cadeaux. »

« Monsieur B. suit les cours de français depuis 7 mois avec beaucoup d’assiduité. Il progresse vite. Pourtant, j’ai des difficultés à le comprendre et à corriger sa diction : chaque fois qu’il s’adresse à moi, il a la tête baissée, le regard vers le sol. Je suis gênée. J’ai l’impression d’avoir un enfant face à moi. »

« J’accompagne Madame M depuis plus d’un an dans sa recherche d’un logement. Enfin, elle reçoit une proposition et je l’accompagne pour la visite des lieux. Avant d’entrer dans l’appartement, elle sort de son sac une boite de chocolat pour moi et une pour la personne qui fait visiter. Je suis très mal à l’aise, je me sens « achetée » ».

Dans la rencontre interculturelle interfèrent les préjugés, les stéréotypes, les clichés, véhiculés dans un groupe social concernant un autre groupe, un autre peuple. Nombre de situations de décalages, d’incompréhensions, voire d’impasses peuvent émerger et constituer un obstacle à la rencontre avec l’autre : la relation à la norme éducative, les modalités et règles de la communication, la place de la religion et des croyances, les relations homme/femme, ou encore la façon d’habiter l’espace et le temps. Tout cela peut engendrer de multiples distorsions, incompréhensions dans la communication, d’erreurs dans l’évaluation des besoins, des problèmes, des situations rencontrées et à l’origine d’actions professionnelles inadéquates.

Comment prendre en considération la culture de l’autre sans renier la sienne, dans le respect du cadre d’intervention ? Comment dépasser certains blocages ? Quels repères communs peut-on partager dans la relation d’aide auprès d’un public multiculturel ?

Tout en sollicitant largement votre expérience, cette session vous fournira des apports et des éléments de réflexion pour adapter vos interventions et travailler plus sereinement dans des contextes pluriculturels.

Objectif de la formation

Les participant/es seront en capacités d’identifier de prendre conscience des facteurs déterminant l’interaction interculturelle et d’acquérir des outils pour améliorer la relation professionnelle avec des personnes issues de différents milieux culturels.

Objectifs opérationnels
  • Acquérir et développer des connaissances sur les notions de base : culture(s), identité(s), cadre de référence, acculturation, intégration, négociation interculturelle…
  • Repérer et analyser les tensions/conflits liés à des différences culturelles, entrer en négociation
  • Changer son regard sur les situations d’interactions avec un public pluriculturel
  • Améliorer les accompagnements grâce à un positionnement adapté
Contenu
  • Culture, identités, cadres de référence : pour soi, pour l’autre
  • Logiques de malentendus et obstacles à la relation interculturelle
  • Codes de communication, modèles éducatifs, relation au corps, à l’alimentation, à la santé… (apports modulables selon les attentes des participants)
  • La décentration, un outil de mise à distance indispensable dans la relation à l’autre
  • Ressources mobilisables pour dépasser les « chocs culturels »

Dates en inter : 23 et 24 mai 2024

Durée : 2 ou 3 jours

Public : Toute personne accompagnant un public exilé

Prérequis : Aucun