La méthodologie du récit d’asile-Atelier d’étude de cas

Un accompagnement efficace du demandeur d’asile exige des compétences croisées : la compréhension du contexte, des instruments juridiques et des différentes phases de la procédure. Il implique aussi des compétences méthodologiques afin d’accompagner au mieux la verbalisation puis la retranscription des récits de vie, base de la demande de protection. Cette formation, proposée sous forme d’atelier d’analyse pratique basée sur des cas concrets, doit permettre aux participant.e.s d’approfondir la méthodologie du récit d’asile et de mieux prendre en compte les exigences de professionnels en charge de la détermination de l’asile (OFPRA, CNDA).

Objectif de la formation
  • Enrichir les récits et dossiers des demandeurs d’asile par des questions plus précises et/ou plus contextualisées pouvant constituer des éléments complémentaires à prendre en compte par les accompagnateurs/trices socio-juridiques dans la rédaction des récits de vie et dans leurs contributions aux mémoires complémentaires des avocat.e.s de l’asile le cas échéant;
  • Développer les échanges et les bonnes pratiques concernant la rédaction des récits d’asile entre les participant.e.s. aux ateliers ;
  • Préciser certaines recherches juridiques et géopolitiques par l’apport de références complémentaires liées à des thématiques spécifiques ou des contextes particuliers en lien avec la demande d’asile.
Contenu

Il est proposé l’organisation d’un atelier de travail, d’analyse et d’échanges de bonnes pratiques sur des dossiers de demandeurs d’asile en début de procédure OFPRA ou en préparation d’une audience à la CNDA. Cet atelier sera l’occasion de revenir sur des notions juridiques centrales dans le cadre de l’étude préalable des dossiers des demandeurs d’asile (établissement des craintes prospectives de persécution, principe d’actualité des craintes, question de la continuité des activités politiques, etc).

En amont de cet atelier de travail, chaque participant.e préparera un dossier anonymisé sur lequel un soutien méthodologique est attendu de la part du formateur (contenu du récit de vie, stratégies juridiques possibles à travailler avec les avocats). Des questions préalables seront adressées au consultant-formateur sur les différents dossiers à analyser dans le cadre de ces ateliers. Sept à huit cas (maximum) seront donc étudiés avec le formateur durant chaque atelier, avec l’idée de pouvoir enrichir les pratiques professionnelles de chaque participant.e, et de favoriser les échanges entre praticiens.

Dates en inter : 13 novembre 2023

Durée : 1 jours en présentiel ou 7h en FAD

Public : Accompagnateur/trice (récemment en fonction ou expérimenté) de demandeurs d’asile, en charge de la rédaction des récits d’asile ou de contribution aux mémoires complémentaires présentés par les avocat.e.s au niveau de la CNDA.

Prérequis : Exercer une fonction de travailleur social ou d’accompagnateur/trice socio-juridique au sein de l’association ; Avoir une pratique de recueil de récit de vie et de constitution des dossiers des demandeurs d’asile ; Fournir en amont de la formation un travail de synthèse d’un cas de demandeur d’asile (anonymisé), accompagné de questions, afin d’être analysé lors de la formation.